photo cascade comment la réussir

La célèbre photo de chute d’eau soyeuse fait parti des clichés à faire pour des photographes de paysage.

Certaines personnes pensent que ce genre de photographies capturant le flux délicat et soyeux de l’eau en cascade est compliqué. La bonne nouvelle, c’est que c’est beaucoup plus facile que vous ne le pensiez.

Quel équipement faut-il pour faire une photo de cascade ?

Voici la liste de l’équipement pour faire cette photo :

  • Appareil photo capable de contrôler la vitesse d’obturation
  • Objectif grand angle
  • Trépied
  • Chiffon sec pour l’objectif utile pour essuyer les éventuelles gouttes d’eau qui pourraient arriver sur l’objectif
  • Filtre ND

Comment composer la photo de cascade ?

Il est facile d’être tellement absorbé par le « côté technique » de la photographie que l’on perd de vue la valeur de la composition.

Une composition solide est ce qui sépare un bon cliché d’un excellent cliché, alors consacrez un peu de temps à cadrer votre cascade.

Ne soyez pas tenté(e) de monter votre appareil photo sur un trépied trop tôt. Cela limiterait votre créativité pour déterminer l’emplacement optimal de la prise de vue.

  • Approchez votre appareil photo de votre œil et déplacez-vous, baissez votre centre de gravité,etc.
  • Recherchez les compositions qui respectent la règle des tiers
  • Recherchez les lignes de fuite
  • Tenez compte des éléments de premier plan afin que l’élément principal de l’image soit dans le cadre
  • N’ayez pas peur de photographier de côté ou en contre-plongée

Dans la mesure du possible, évitez d’inclure les coins de ciel lumineux ou les sections claires dans votre cadre, car ils peuvent avoir tendance à s’évaporer ou à être surexposés, laissant des zones blanches dans votre photo qui peuvent être irrécupérables.

De nombreuses chutes d’eau sont situées dans des pentes ou des canyons ombragés où le soleil est rarement présent.

Néanmoins, il est idéal de capturer ces photos à vitesse d’obturation lente tôt le matin ou tard le soir lorsque la lumière est aussi douce et constante que possible.

Le trépied : l’accessoire quasi indispensable pour réussir

Il est possible de prendre en photo de cascade sans trépied, mais vous n’aurez pas le résultat spectaculaire du flux d’eau soyeux.

Installez votre trépied pour maintenir votre appareil photo sur place une fois que vous avez découvert une composition qui vous plaît.

L’effet de cascade soyeuse n’est possible qu’avec une vitesse d’obturation lente de près d’une seconde ou plus, ce qui est trop long pour tenir l’appareil à la main sans rendre toute la photo floue.

Vous aurez certainement besoin d’un trépied ou au moins d’un endroit où poser l’appareil sans le toucher, car l’effet de cascade n’est possible qu’avec une vitesse d’obturation lente de près d’une seconde ou plus, ce qui est trop long pour tenir l’appareil à la main sans flouter toute la photo.

utilisation trépied pour photo cascade

Une mise au point précise, l’autre facteur de réussite

Comme pour la plupart des photos de paysages, vous voudrez que la majorité de votre image soit très nette, des pierres au premier plan jusqu’aux arbres éloignés.

Étant donné que les paramètres que nous réglerons plus tard, comme la longue vitesse d’obturation, exigent normalement une ouverture minuscule.

Cette grande profondeur de champ aura tendance à se produire naturellement dans ces types d’images, ce qui est très utile.

L’utilisation d’un objectif grand angle aidera également à faire la mise au point.

Sur quel élément faire la mise au point ? La réponse est environ au premier tiers de la scène.

La mise au point automatique doit donc se faire sur un rocher ou un rondin situé devant la cascade.

Une fois que vous avez fait la mise au point, il est conseillé de passer votre objectif en mode de mise au point manuelle. Ainsi l’appareil photo ne cherche pas à refaire la mise au point et modifier votre réglage.

Ne pas oublier de désactiver la stabilisation automatique

Nous vous conseillons de désactiver la stabilisation pour les raisons suivantes :

  • création d’un léger tremblement au moment de la prise de vue
  • économie de batterie

L’interrupteur se trouve généralement sur le côté de votre objectif.

Réglez l’ISO sur 100

Une vitesse d’obturation lente révèle l’effet soyeux de la cascade.

Tout ce qui bouge dans l’image apparaîtrait « flou » dans la photo finale lorsque l’obturateur de l’appareil photo est ouvert.

Pour prendre une photo lente sans surexposer l’image, utilisez un ISO bas, qui rend le capteur moins sensible à la lumière.

Utilisez la valeur ISO la plus basse que votre appareil peut offrir – généralement 100 ou 200 ISO – pour obtenir le moins de bruit possible sur vos photos.

Vérifiez l’histogramme de l’exposition

Après avoir pris votre première photo de cascade, vérifiez votre histogramme pour vous assurer qu’il n’y a pas de blanc pur dans votre photo.

Une surexposition est très compliquée à rattrapper sur un logiciel de retouche.

Quel mode de prise choisir ?

Il existe trois façons de forcer votre appareil photo à utiliser une vitesse d’obturation lente.

  • Priorité à la vitesse d’obturation
  • Priorité à l’ouverture
  • Mode manuel

Priorité à la vitesse d’obturation

La méthode la plus « logique » consiste à régler le sélecteur de mode de votre appareil photo sur la priorité à la vitesse.

Ce réglage vous permet de sélectionner directement la vitesse d’obturation souhaitée et l’appareil photo sélectionne automatiquement une valeur d’ouverture qui, combinée à la vitesse d’obturation sélectionnée et aux conditions d’éclairage actuelles, permet d’obtenir une photo correctement exposée.

Si l’obturateur est ouvert pendant au moins 14 secondes, l’eau qui coule commence à paraître « soyeuse ». Cependant, plus la vitesse d’obturation est longue (ou lente), plus l’eau qui s’écoule semble soyeuse, alors continuez à défiler vers des vitesses d’obturation encore plus lentes si possible.

Priorité à l’ouverture

priorité ouverture Cette méthode, conseillée pour les débutants et celles et ceux qui aime la facilité, pour obtenir la vitesse d’obturation la plus longue possible dans un scénario donné, consiste à sélectionner la priorité à l’ouverture sur votre sélecteur de mode et à faire défiler votre f/ jusqu’au plus grand f/22 (voire plus).

Mode manuel

Vous pouvez bien sûr utiliser votre appareil photo en mode manuel si vous le souhaitez, ou si vous devez le faire en raison d’un filtre ND très sombre qui rend la mesure de l’appareil difficile, mais le mode manuel est normalement inutile.

Il est plus long à configurer et, même si vous êtes un expert, il présente des inconvénients par rapport à la priorité à l’ouverture.

Vous devrez toujours expérimenter pour découvrir le réglage optimal.

Configurez un délai de plusieurs secondes ou utilisez une télécommande

Lorsque vous utilisez un trépied pour stabiliser votre appareil photo, il y a toujours un risque de faire osciller l’appareil lorsque vous appuyez sur le déclencheur, ce qui donne une image quelque peu floue.

Pour ce type de photos, il est idéal de régler le mode d’entraînement de votre appareil photo sur son délai intégré de 2 secondes, car cela permet à l’appareil de se stabiliser avant de déclencher.

Si votre appareil ne dispose pas d’un délai de 2 secondes, la plupart des appareils photo intègrent un retardateur à décompte de 10 secondes pour les photos de groupe et les situations similaires.

Vous pouvez également disposer d’une télécommande pour votre appareil photo ou, à défaut, appuyer doucement sur le bouton de l’obturateur.

Utilisation des filtres

Filtre ND photo cascade
Filtre ND

Filtre polarisant

Les filtres polarisants peuvent aider à réduire les reflets de l’eau et des roches mouillées, ainsi qu’à faire paraître les feuilles et les mousses plus vertes.

Ils bloquent une petite quantité de lumière (comme un filtre ND faible), faisant croire à votre appareil photo que la journée est plus sombre qu’elle ne l’est en réalité, ce qui vous permet d’utiliser une vitesse d’obturation légèrement plus lente pour obtenir une cascade encore plus soyeuse.

Si vous avez un filtre polarisant, cela vaut la peine de l’essayer. N’oubliez pas de le faire tourner jusqu’à ce que vous obteniez l’effet désiré dans le viseur, et si votre objectif est équipé d’un filtre UV transparent, il est préférable de l’enlever avant d’ajouter d’autres filtres.

Filtre à densité neutre (ND)

Ils vous permettent de réaliser des expositions très longues, plusieurs secondes, même en cas de fort ensoleillement (bien qu’ils ne puissent pas compenser les difficultés de contraste net causées par une lumière solaire intense).

Les filtres ND très sombres peuvent être difficiles à utiliser car vous ne pouvez pas voir à travers eux lorsque vous cadrez la photo et l’appareil photo ne peut pas faire la mise au point ou mesurer correctement la faible lumière à travers eux.

Par conséquent, vous devrez peut-être composer, mettre au point et même prendre une photo d’essai avant d’appliquer le filtre ND, et vous devrez peut-être utiliser le mode manuel pour choisir la vitesse d’obturation appropriée afin d’obtenir des résultats cohérents.

 

Crédit photo : Unsplash