Culinaire

Quel objectif utiliser pour photographier les aliments ?

objectif photographier aliment

On n’est pas dans l’obligation d’avoir de nombreux objectifs dans son sac pour prendre de belles photos de nourriture. Si vous êtes débutant en matière de photographie culinaire, c’est une bonne nouvelle. Voici notre liste des meilleurs objectifs (ou presque) sur le marché et comment en choisir un.

Prendre en considération le facteur « Crop »

Avant d’acheter un objectif, vous devez savoir si votre appareil photo est équipé d’un capteur Full Frame ou d’un capteur APS-C. Vous pouvez avoir le meilleur appareil photo pour la photographie de nourriture, mais l’objectif ne fonctionnera bien que si vous connaissez le capteur de votre appareil.

Un capteur APS-C est moins cher à fabriquer pour un fabricant d’appareils photo. Cela permet de mettre des appareils numériques décents à la disposition d’une grande variété de consommateurs. Dans un appareil à cadre recadré, le capteur découpe les bords du cadre. Cela augmente la distance focale.

Quel objectif dois-je utiliser pour photographier la nourriture ?

Votre principale préoccupation lorsque vous achetez un objectif est la netteté. Cela signifie qu’il faut utiliser des objectifs de premier choix pour la photographie de nature morte ou de nourriture. Ces objectifs sont plus précis que les zooms.

Les zooms comportent davantage de pièces mobiles pour activer la fonction zoom. La qualité et la netteté de l’image peuvent s’en trouver diminuées. Vous pouvez également obtenir des distorsions en barillet et en coussin d’épingle aux grands angles.

Elles peuvent également entraîner une augmentation de l’aberration chromatique et du vignettage. Le vignettage est particulièrement apparent aux grandes ouvertures.

Les objectifs fixes sont généralement plus rapides pour la mise au point. Ils ont une ouverture maximale plus grande, ce qui permet des vitesses d’obturation plus rapides. Ils vous donnent une profondeur de champ beaucoup plus serrée. Cela vous permet d’isoler votre sujet et d’obtenir ce magnifique arrière-plan flou.

L’objectif 50 mm pour un budget raisonné

Le 50 mm peut également être un objectif utile, surtout si vous n’avez pas de zoom. Cet objectif est bon pour photographier des aliments de haut en bas et des paysages de table.

Si vous débutez et que votre budget est serré, écoutez bien ceci. Pour la photographie alimentaire, le 50 mm est en fait considéré comme un objectif grand angle. Si vous ne photographiez qu’un ou deux objets en ligne droite ou à un angle de 3/4, vous aurez trop de l’arrière-plan et de la surface dans votre cadre.

Rapprochez-vous avec le zoom 24-70mm

Bien que les amorces soient idéales, il est pratique d’avoir un zoom, comme un 24-70mm f/2.8 ou un 24-105mm f/4.0

Certes, le 24-70mm est un zoom, mais il possède un bon piqué par rapport à la plupart des zooms. De nombreux photographes spécialisés dans l’alimentaire considèrent cet objectif comme un élément de base de leur kit.

Objectif macro de 60 mm – pour moins de distorsion

Une macro de 60 mm est un excellent choix si vous filmez avec un capteur à cadre recadré.

Sur un capteur à cadre recadré, c’est plutôt un 100 mm. Si vous passez en plein cadre, vous pouvez l’utiliser comme un 50 mm. Cet objectif vous permettra d’obtenir des vues 3/4 d’angle de votre sujet avec un beau bokeh.

Vous n’obtiendrez pas non plus la distorsion à cet angle que vous obtiendriez en photographiant avec une distance focale plus grande, comme un 50 mm.

La macro 100/110 mm – pour des photos de nourriture à la manière d’un portrait

L’objectif macro de 100 mm, c’est un objectif exceptionnel à avoir dans votre sac. Cet objectif n’est pas seulement destiné aux prises de vue macro ou rapprochées. En vous éloignant de votre sujet, vous pouvez réussir de beaux portraits.

Si vous optez pour l’objectif macro 100 mm/105 mm sur un capteur de type APS-C, vous photographiez à une distance focale de 150 mm. Ce sera un cadrage très serré. Surtout si le lieu pour shooter est relativement petit, ou si vous avez plusieurs éléments à intégrer dans votre composition.

Objectif 80mm Prime – pour des scènes plus larges

Il ne sera pas forcement dans votre sac. Cependant, si vous avez déjà deux objectifs pour votre boitier Full Frame, tel qu’un objectif 100mm macro et un 50 mm ou un 24-70 mm, optez pour un objectif fixe de 80mm peut être un sérieux bonus.

C’est un bon objectif pour la photographie de nourriture et la prise de vue de scènes plus larges, mais pas aussi large qu’avec un 50 mm.

Je fais beaucoup de portraits de nourriture. Et je trouve parfois que la prise de vue au 70 mm n’est pas assez proche. Mais le 100 mm me rapproche trop.

De plus, lorsque vous photographiez en grand angle, par exemple à 70 mm avec un objectif 24-70 mm, vous risquez d’avoir plus de distorsion. Les objectifs zoom fonctionnent généralement au mieux quelque part au milieu de leurs longueurs focales disponibles.

Le décalage d’inclinaison 85mm/90mm – pour obtenir le meilleur angle

Le prix est restrictif pour beaucoup de photographes. Mais je dois mentionner un objectif zoom à bascule pour vos photos de nourriture. Vous pouvez toujours en louer un si vous n’avez pas les moyens de l’acheter.

L’objectif tilt-shift est utilisé par les photographes de cuisine dans l’univers publicitaire. Ce type d’objectif vous permet de contrôler avec une grande précision la mise au point et l’angle de vue. Vous pouvez déplacer l’objectif vers le haut ou le bas, vers la gauche ou la droite, pour minimiser la distorsion. Les fonctions d’inclinaison vous permettent de maintenir la mise au point de différents éléments sur différents plans focaux.

Vous pouvez faire une mise au point précise sur un sujet dont l’arrière-plan est très flou. Avec cet objectif, vous pouvez photographier la nourriture sous le meilleur angle. Vous contrôlez également le nombre d’accessoires ou la part de l’histoire plus large qui apparaît dans le cadre. Tout cela sans changer l’angle ou la distance de l’appareil