Coup de projecteur
Coup de projecteur sur… Jose Villa

Si on devait citer un photographe de mariage, et un seul, ça serait difficile évidemment mais pour répondre à cette question, on pourra répondre : Jose Villa.

Voici une interview de Jose Villa qu’on a déniché pour vous…

Qui êtes-vous ? Que faites-vous et où habitez-vous ?

Je suis Jose Villa, un photographe de mariage basé à Solvang, en Californie – la capitale danoise de l’Amérique… drôle mais vrai et j’adore cet endroit. Elle est également connue pour son climat exceptionnel et ses célèbres vignobles, dont Firestone, Sanford et bien d’autres encore.

Je suis photographe professionnel depuis dix ans, mais je photographie des mariages depuis neuf ans… J’ai commencé par photographier des séances pour enfants et cela a mené à des mariages. Je n’ai jamais regardé en arrière. J’aime tellement capturer l’amour véritable entre les gens. Je pense que je pourrais concevoir des espaces et des maisons, etc. si je ne filmais pas des mariages.

Quels conseils pouvez-vous partager pour aider les gens à paraître naturels et flatteurs dans les photographies ?

Bonne question, je pense que c’est la partie la plus difficile du métier de photographe de personnes. Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de vous entourer dans un endroit où vous êtes le plus à l’aise. En tant que photographe, recherchez les meilleurs dos qui complètent les personnes sur les photos, assurez-vous également que vous avez trouvé la meilleure lumière.

Une fois que vous avez maîtrisé cette technique, assurez-vous que les sujets sont plus beaux qu’ils ne le sont dans la vie réelle. Cela peut se faire par la façon dont vous communiquez avec les sujets. La marche et l’interaction aident à détendre les gens, et certains angles et compositions dans un appareil photo peuvent vraiment aider à faire en sorte que les gens soient bien sur la photo. Je pense que je reçois le plus de compliments sur mon travail lorsque les sujets ont l’air et ont le sentiment d’être si à l’aise et vraiment heureux.

Qu’est-ce que vous voyez faire les gens dans les photos qui vous font envie ?

Ha !!! ces questions sont de mieux en mieux posées. Ha Ha.. Je pense que ma bête noire, c’est quand les gens se plissent les lèvres et veulent imiter le modèle de Dolce et Gabbana qu’ils ont vu dans cette campagne publicitaire nationale… ou quand une personne suce son ventre pour paraître plus mince… ça semble drôle mais tellement vrai.

Quels sont les détails qui, selon vous, sont magnifiquement photographiés pour les mariages et sur lesquels vous encouragez les gens à passer plus de temps ? Qu’il s’agisse du décor, de l’accrochage de la robe, de la disposition des tables, etc.

Je pense que le floral est une partie importante d’un mariage. Il est essentiel de trouver le bon fleuriste et le bon designer. Assurez-vous de rencontrer le fleuriste et ne vous contentez pas de quitter son site web, car les choses ont tendance à se cacher dans les grandes photographies.

Quels sont les objets qui, selon vous, flattent presque universellement les gens pour les photos ? Les couleurs, les motifs ou l’absence de motifs, les vêtements, les coupes, etc.

J’aime les matières fluides et fines sur les femmes.. Je dirais qu’il faut faire attention aux vêtements qui sont trop chargés sur la photo. J’aime les couleurs et les tons doux dans les photos, donc je suis toujours attirée par ces tons. Aussi, veillez à éviter les logos. Les couleurs en noir et blanc peuvent être trop dures sur les photos pour une séance de fiançailles, mais elles peuvent aussi être très élégantes. Je pense que si vous aimez ces couleurs, il suffit de les associer correctement pour qu’elles soient belles.

Quels autres types de séances photos aimez-vous faire en dehors des mariages ? Pensez-vous qu’il est important que les gens prennent le temps de faire ces photos – parce qu’il n’y a pas que le jour de votre mariage qui devrait être documenté par de belles photos ?

J’ai commencé à photographier des séances pour enfants quand j’ai démarré mon entreprise de photographie et j’adore ça. Je continue à faire ce genre de séances, mais j’aime de plus en plus les mariages. J’aime beaucoup le travail éditorial en ce moment, et je reçois de plus en plus de travail de magazines – et c’est tellement amusant. J’ai hâte de voir où le travail éditorial va me mener.

Pour en revenir aux séances pour les enfants et les familles, je pense qu’elles sont tout aussi importantes que les mariages. Les années passent si vite et il faut vraiment documenter sa famille et ses enfants au moins chaque année. Vous ne voulez pas regretter de ne pas en faire assez avec les photos.

Quelle est la meilleure chose qui soit ressortie de votre succès ? La chose la plus difficile ?

Je pense que j’ai pu atteindre un public plus large en ayant une sorte de succès. J’ai l’impression d’avoir été dans des magazines du monde entier, et cela m’a aidé à trouver un marché de clients qui AIMENT mon travail et ma personnalité. Ces clients ne m’auraient jamais trouvé si les magazines n’avaient pas partagé mon travail sur les marchés internationaux comme l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Sud. Le plus difficile est de suivre le rythme des voyages. Ne vous méprenez pas, j’adore les voyages, mais il arrive que trop de voyages vous épuisent.

Enfin, partagez quelque chose de surprenant sur vous !

Oh, je ne suis pas sûr d’avoir une vie très intéressante en dehors de la photographie… ha ! Eh bien, j’ai photographié mon premier mariage à 19 ans… ma troisième cliente potentielle, qui avait la quarantaine, m’a dit tout de suite que j’étais trop jeune pour être invitée à assister à son mariage. Elle ne m’a jamais engagée… huez-la ! LOL !